La fabuleuse histoire du timbre poste

Penny BlackLe 6 mai 1840, l’apparition du premier timbre-poste, le  »One-Penny-black » émis par la Grande Bretagne allait révolutionner le monde des communications. Suite à une réforme postale sous le ministre Rowland Hill, les frais d’expédition devaient maintenant être payés à l’avance et non plus aux frais du destinataire à l’arrivée.

Problèmes de communications

La transmission d’informations a longtemps représenté un défi de taille pour l’humanité. Ainsi la lenteur des communications a souvent entraîné de grands désagréments, des habitants pouvaient apprendre le décès de leurs parents avec des années de retard, parfois même cette lenteur a occasionné des catastrophes. Par exemple des armées se sont affrontées dans des combats meurtriers alors que le traité de paix était signé depuis plusieurs semaines…

Les premières communications

PapyrusÀ l’époque où les nomades sillonnaient les territoires pour survivre, les premiers messages écrits firent leur apparition. Ils gravaient des signes sur des pierres ou des arbres, en espérant qu’un jour, le destinataire passe assez près pour le remarquer. Les plus anciens documents postaux remontent à plus de 3000 ans av. J.-C. et étaient gravés sur des tablettes d’argiles et étaient acheminés par des messagers qui se déplaçaient à pied et qui travaillaient presque exclusivement pour les rois et les empereurs. Bien peu d’innovations pendant des millénaires, si ce n’est des chevaux, des postes de relais et des routes militaires.

La révolution industrielle

Au 19e siècle, la révolution industrielle a forcé plusieurs pays à organiser un système postal national pour assurer une meilleure communication. A cette époque, le coût de l’envoi était payé par le destinataire à un prix très élevé. Cette méthode a conduit à de nombreuses escroqueries, parfois les recettes de la semaine disparaissent dans la nature, beaucoup de destinataires refusaient les lettres trop coûteuses, tandis que des transporteurs privés à meilleur marché concurrençaient indûment la poste. Une légende veut que Rowland Hill prit conscience des effets pervers de ce système lorsqu’un jour, dans une auberge, il remarqua la serveuse recevant d’un facteur un pli de son fiancé. La jeune femme ne pouvant, semble-t-il, se permettre la dépense, Hill se proposa de la régler. Elle lui avoua que pour correspondre gratuitement, son fiancé et elle dessinaient de petits symboles sur l’enveloppe pour communiquer.

La réforme postale…Par les Britanniques

Rowland HillEn 1837, Rowland Hill, un haut fonctionnaire britannique, suggère de créer des vignettes à coller sur les enveloppes, afin que la taxe postale soit payée au départ et non plus à l’arrivée. Il propose que le prix de base soit abaissé à 1 penny, soit environ 50 fois moins que les tarifs habituels de l’époque, sans égard à la distance parcourue à l’intérieur du pays. La réforme postale demandée par Hill mit trois ans à aboutir en raison de l’opposition de l’administration postale qui ne prenait en considération que le manque à gagner initial pour la poste, sans tenir compte des effets stimulants de la réforme postale sur le développement du commerce. Cette réforme entra enfin en vigueur le 6 mai 1840.

L’oblitération pour limiter la fraude

Déjà le timbre à 1 penny attirait les fraudeurs, même si elle représentait une économie substantielle par rapport aux anciens tarifs, cette somme équivalait au salaire moyen d’une heure de travail. Afin de limiter les contrefaçons, le système postal allait adopter les mêmes techniques d’impression sécuritaires que pour la fabrication de la monnaie nationale. Plutôt que de les copier, les fraudeurs on alors tenté de les réutiliser plus d’une fois. La réaction fut d’apposer un tampon d’encre (oblitération) sur le timbre utilisé.

Un succès imité

Ce succès, immédiat au Royaume-Uni, fut suivi dans le reste du monde. Les premiers pays à avoir réformé leur système postal et émis des timbres postaux ont été:

1843 : les cantons suisses de Zurich et de Genève, le Brésil ;

1847 : les États-Unis, Ile Maurice ;

1849 : la France, la Belgique, l’Allemagne;

1851 : Le Canada.

Le Canada Innove

Canada 1851 BeaverEn 1851, Le Canada émet le premier timbre illustré : « Le treepence Beaver », qui rend hommage au castor, dont le commerce des peaux a permis l’établissement des premiers colons au Canada. Sir Sandford Fleming, son concepteur a eu l’heureuse intuition que les timbres possédaient une valeur historique et artistique. Aujourd’hui, tous les pays s’en servent pour glorifier leur histoire, honorer leurs héros, retracer leurs grandes batailles et même présenter les personnages, réels ou fictifs, les plus populaires.

De petits chefs-d’œuvre appréciés des collectionneurs de timbres

Les postes nationales confient la réalisation de leurs timbres aux plus grands artistes de leurs pays. Charmés par ces minuscules objets d’art, les amateurs rassemblent d’importantes collections. La philatélie est rapidement devenue l’un des passe-temps les plus populaires de la planète. Certains philatélistes se concentrent sur les timbres émis par un pays en particulier, d’autres optent plutôt pour une thématique particulière, comme les olympiques, les animaux, la conquête spatiale ou les personnages imaginaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.