Comment différencier les timbres du Canada avec un marquage phosphorescent ou fluorescent?

Phosphorescent...ou fluorescent?
Phosphorescent... ou fluorescent?

Quelques questions que les collectionneurs nous posent fréquemment concernent le marquage sur les timbres. C’est quoi du ‘marquage’ ou ‘tagging’? Comment puis-je le détecter sur un timbre? Quelle est la différence entre un timbre phosphorescent ou fluorescent? C’est quoi la différence entre le marquage ‘Winnipeg’ et ‘General’? Il peut être très frustrant d’avoir ces timbres dans notre collection mais d’être incapable de les différencier des émissions normales et ainsi, de les cataloguer.

Cet article répondra donc aux deux questions suivantes:

  • Qu’est ce qu’un timbre au marquage phosphorescent ou fluorescent et pourquoi ces deux sortes de marquage ont-ils été créés?
  • Comment peut-on les différencier l’un de l’autre?

En premier lieu, il est important de noter que nous parlons de ‘marquage‘ et non de papier fluorescent. Un timbre avec papier fluorescent contient des fibres fluorescentes incorporées dans le papier lui-même. Lorsqu’on visionne le timbre sous la lumière d’une lampe U.V., le papier entier émet une lueur fluorescente. L’intensité de cette lueur peut varier, ce qui explique pourquoi différents termes sont employés par des catalogues de timbres, tels que le catalogue Unitrade spécialisé des timbres du Canada. Par exemple: HF(haute fluorescence), DF(terne), LF(bas), et HB(haute brillance).

Qu’est-ce qu’un timbre avec marquage? C’est un timbre sur-impressionné avec des barres luminescentes qui émettent une lueur lorsqu’on le visionne avec une lampe U.V. Ces barres, définies comme un ‘marquage’, sont sur-impressionnées sur le timbre avec un matériel  soit phosphorescent ou fluorescent.

Pourquoi ces deux sortes de marquage ont-elles été créées? À vrai dire, pour sauver du temps! Au début des années 1960, la quantité de courrier étant toujours en augmentation, il devenait de plus en plus difficile de le traiter efficacement. Évidemment, on n’oblitérait plus les enveloppes à la main, les employés des bureaux de poste employaient des machines de triages. Par contre, ils devaient y insérer l’enveloppe de la bonne façon et du bon bord afin que le timbre soit correctement oblitéré, et même cela demandait beaucoup de temps. Postes Canada avait besoin d’une autre méthode spécialisée pour épargner encore plus de temps.

En 1962, une nouvelle machine a donc été inventée pour détecter le marquage  sur les timbres. Ces marquages permettaient aux machines de distinguer où le timbre était placé sur l’enveloppe, de changer l’enveloppe de côté si nécessaire et ensuite d’oblitérer le timbre à la bonne place. Vive la technologie!

Comment peut-on identifier les différents marquages? Il y a deux différents types, les phosphorescents et les fluorescents. Ces deux marquages sont luminescents et réagissent à la lumière U.V., quoique différemment.

Le marquage phosphorescent a débuté en 1962 et fut appelé marquage Winnipeg due au fait que la nouvelle machine a été testée dans la ville de Winnipeg, Manitoba. Il peut être difficile de distinguer ce marquage sur un timbre, même avec une lampe U.V. Dans une pièce sombre, placez le timbre sous la lampe pendant quelques secondes. Ensuite, enlevez la lampe et regardez le timbre. Il devrait émettre une faible lueur après 1-2 secondes, ce n’est pas toujours évident. Vous pouvez également visionner le timbre à l’œil nu sous différents angles à la lumière du jour. Le marquage pourra aussi être détecté sur le papier comme étant une bande légèrement plus foncée ou ombragé.

Le marquage Winnipeg phosphorescent fut utilisé pendant 10 ans. Mais, en 1972, Postes Canada introduit le marquage General (ou Ottawa).

Les différentes sortes de marquage
Les différentes sortes de marquage

Le marquage General est une matière fluorescente qu’on discerna plus stable pour le marquage des timbres. Malheureusement, le premier composé employé, OP4, a dû être discontinué parce qu’on a découvert que le composant fluorescent se transférait d’un timbre à l’autre. Le développement d’un deuxième composant, OP2, régla ce problème et est la matière de choix depuis 1973. Alors, comment discerner si un timbre a le marquage-General? Facilement! On peut voir les barres à l’œil nu, car elles apparaissent comme des barres plus brillantes sur le papier. Également, sous une lampe U.V., ces barres fluorescentes brillent jaune-vert.

Une lampe U.V. à ondes longues est le meilleur outil pour visionner les timbres du Canada avec marquage. Un petit conseil: il ne faudrait pas regarder l’ampoule trop longtemps, car certains pensent que cela pourrait endommager les yeux. Par contre, la mini lampe ultra-violet à ondes longues vendue chez Arpin Philatélie n’est pas dommageable pour la peau ni les yeux.

Au bas de la page, nous avons indiqué tous les différents styles de marquage employé par Postes Canada. Nous espérons que cet article vous sera utile. Maintenant, à l’attaque de vos timbres!

Marquage-Winnipeg
Marquage-Winnipeg

Note: le marquage W1 peut être aussi appelé WCB-marquage Winnipeg avec une barre au centre

* Les images proviennent d’ Adminware.ca

 

 

 

 

Marquage-General
Marquage-General

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.