Un timbre provisoire unique, « Made in Gaspésie »!

En 1705, sous le régime français, on a vu le début de la livraison de la poste entre les villes de Québec, Trois-Rivières et Montréal. En cette année-là débuta aussi le service de la poste provisionnelle à New Carlisle en Gaspésie. En 1763 ce service tomba sous le contrôle de l’Empire Britannique sous la direction de Benjamin Franklin et devint une partie du système postal de l’Amérique du Nord.

postmaster-provisional-of-new-carlisle.jpg

L’enveloppe rare ci-dessus était adressé à :

Hugh Miller, Esq.
Medical Hall
Toronto, C.W.

Ci-dessous le sceau de cire indiquant « New Carlisle L.C. (lower Canada) »

wax-seal-from-lower-canada.jpg

En février 1851, James Morris, le premier ministre des postes du Canada, délégua le contrôle des services postaux à chaque province. Durant cette période de transition, les nouveaux timbres canadiens n’étaient pas encore disponibles. Chaque receveur de poste reçu donc la consigne d’apposer sa propre marque en modifiant un timbre déjà existant, jusqu’à ce que le premier timbre canadien soit mis en circulation. (Le castor rouge de 3 pence fut émis le 23 avril, 1851)

N’étant pas trop familier avec les timbres provisoires, le receveur de poste à New Carlisle en Gaspésie prit la décision de créer son propre timbre. Savait-il que c’était illégal selon une loi de 1850 ? Probablement que non. En tout cas, personne ne remarqua cette transgression postale.

M. Robert W. Kelly s’approvisionna d’enveloppes et dessina un timbre rectangulaire sur le haut de chaque enveloppe dans le coin droit. Il décora ce timbre avec de la fioriture, et quand le prix de la poste était perçu, il inscrivait «Letter», indiquait le tarif de «3 pence», inscrivait la date, et signait son nom pour authentifier l’envoi.

À l’endos on peut voir l’étampe de bureau de poste «Québec» et la date du 16 avril, 1851, indiquant que la lettre traversa la ville de Québec une semaine après avoir quitté le bureau de poste à New Carlisle. Extraordinaire !

Cet item unique est le seul connu à avoir survécu. Évidemment il est considéré comme un des plus rares exemples de la poste provisionnelle canadienne et est d’une grande valeur. Grace à cette enveloppe la ville de New Carlisle et la Gaspésie ont marqués l’histoire philatélique du Canada!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.